Quels sont les salaires des métiers de la finance en 2024 ?

Dans le secteur des affaires, le domaine de la finance occupe une place centrale, englobant une multitude de professions aux fonctions diverses et essentielles. De la supervision financière d'une société à la gestion rigoureuse des coûts, certains rôles se distinguent par des perspectives d'avenir prometteuses et des rémunérations supérieures. Cet article explore certains des postes les plus rémunérateurs en finance, en détaillant leurs responsabilités, leurs rôles spécifiques, et les parcours de formation requis.

salaires métiers finance gestion

Quel est le métier le plus lucratif en finance en 2024 ?

Selon une analyse menée par Olivier Godechot, environ 40 % des professionnels parmi les 0,01 % aux salaires les plus élevés appartiennent au secteur financier.

En tête de liste des emplois au plus gros salaire en finance, le rôle du directeur administratif et financier est particulièrement en vue. D'après les données du cabinet Robert Half, le revenu annuel moyen pour ce poste varie entre 90 000 € et 230 000 €. Pour les postes plus accessibles aux jeunes diplômés, le métier de trésorier ou de credit manager offre des salaires annuels de départ autour de 45 000 € et 42 000 € respectivement. Selon les chiffres de l’INSEE concernant les cadres administratifs et financiers, 58 % d'entre eux gagnent plus de 3 000 € net par mois.

Peu importe la position visée, le secteur financier est marqué par une forte demande de professionnels qualifiés, et ce, dans toutes les régions de France. D'après la même étude de l’INSEE, la principale cause de tension dans le recrutement des cadres administratifs et financiers réside dans la forte demande d'embauche.

Quels sont les métiers les mieux payés en finance en 2024 ?

L'enquête salariale récente menée par l'Association Pour l'Emploi des Cadres, qui s'est basée sur des données collectées entre 2018 et 2022, confirme cette tendance ascendante. Dans les professions liées aux opérations bancaires et aux marchés financiers, le salaire médian annuel brut des cadres est estimé à 55 000 €, surpassant la moyenne générale des cadres toutes spécialités confondues, qui est de 51 000 €. Notamment, 80 % des cadres financiers perçoivent un salaire annuel situé entre 39 000 € et 88 000 €. Examinons plus en détail les 10 postes les plus rémunérateurs dans le secteur de la finance et du commerce.

Salaire du directeur administratif et financier en 2024

En tête de liste, le directeur administratif et financier, avec un salaire annuel brut moyen avoisinant les 80 000 €, est souvent le mieux rémunéré dans la finance. Sa mission comprend la supervision des départements comptables, financiers, administratifs, et parfois des ressources humaines et des aspects juridiques. Il joue un rôle crucial dans la gouvernance de l'entreprise, collaborant étroitement avec la direction générale pour améliorer la performance de la société.

Salaire du consultant en actuariat en 2024

Le consultant en actuariat, avec un revenu annuel brut moyen de 51 000 €, conseille les entreprises en stratégie financière et réalise des analyses économiques et statistiques.

Salaire du trader en 2024

Le trader, ou opérateur de marché, qui gère des opérations financières diverses pour son employeur ou ses clients, perçoit en moyenne 69 000 € brut annuellement (hors bonus). Son expertise permet de réaliser des transactions optimales en se basant sur l'évolution des marchés boursiers et des prévisions de ventes.

Salaire du directeur de la trésorerie et du financement en 2024

Ce spécialiste, avec un salaire moyen de 60 000 € brut annuel, est responsable de la planification de la trésorerie et de la gestion financière, garantissant la liquidité et la solvabilité de l'entreprise à court, moyen et long terme.

Salaire du chef de projet finance en 2024

Avec un salaire annuel moyen d'environ 58 500 € brut, ces professionnels supervisent la situation financière et coordonnent le budget, tout en veillant à l'efficacité des changements organisationnels.

Salaire du contrôleur financier en 2024

Le contrôleur financier, avec un salaire moyen de 49 000 € brut annuellement, réalise des analyses économiques et financières cruciales pour la stratégie et le pilotage de l'entreprise.

Salaire du responsable consolidation en 2024

Le responsable consolidation, travaillant principalement dans de grands groupes, est chargé de la synthèse des comptes des filiales en une entité unique. Avec un salaire annuel moyen de 65 000 € brut, il assure la représentation fidèle de la situation économique du groupe.

Salaire du responsable audit interne et externe en 2024

Ces auditeurs, gagnant en moyenne 55 000 € brut annuellement, vérifient la légalité des comptes et la fiabilité des informations financières, fournissant des recommandations et des rapports détaillés aux investisseurs.

Salaire de l'analyste en fusion et acquisition en 2024

Ce professionnel, perçoit en moyenne 50 000 € brut par an, et joue un rôle clé dans les transactions financières, identifiant les opportunités d'affaires et les solutions de financement.

Salaire du directeur comptable en 2024

Enfin, les directeurs comptables, percevant en moyenne 43 000 € brut par an, supervisent les équipes comptables et s'assurent de la conformité des comptes avec les réglementations en vigueur.

Les salaires des autres métiers de la finance et de la gestion en 2024

En plus de ces métiers de la finance très bien rémunérés, de nombreuses autres professions de la finance et de la gestion ne sont pas en reste et proposent des salaires très confortables.

Salaire de l'analyste financier en 2024

40 000 à 60 000 €/an
L'analyste financier fournit des recommandations d'investissement aux entreprises, en analysant les données financières et les tendances économiques, et en utilisant des modèles financiers.
Compétences clés : Analyse financière, évaluation des risques, maîtrise des logiciels financiers.

Salaire du gestionnaire de portefeuille en 2024

50 000 à 100 000 €/an
Responsable des investissements pour des clients privés ou des entreprises, ce rôle implique une surveillance constante des marchés financiers et des décisions d'investissement judicieuses.
Compétences essentielles : Compréhension des marchés financiers, connaissance en gestion des risques.

Salaire du banquier d'affaires en 2024

70 000 à 150 000 €/an
Il joue un rôle crucial de conseiller dans les grandes opérations financières, aidant les entreprises à lever des fonds par la vente d'actions ou l'émission de dettes.
Compétences nécessaires : Expertise en financement d’entreprise, acquisitions, négociation.

Salaire du contrôleur de gestion en 2024

45 000 à 65 000 €/an
Ce professionnel coordonne la préparation des budgets, suit les performances de l'entreprise, et rédige des rapports financiers internes.
Compétences requises : Aisance avec les chiffres, analyse des coûts, compétences en reporting financier.

Salaire du consultant en gestion de patrimoine en 2024

35 000 à 65 000 €/an
Ce consultant guide les clients dans la gestion de leur patrimoine financier, incluant les investissements, la planification fiscale, et la retraite, visant leur prospérité financière à long terme.
Atouts : Connaissances en planification financière personnelle, gestion de patrimoine.

Salaire de l'auditeur interne en 2024

40 000 à 60 000 €/an
Responsable de l'examen approfondi des dossiers financiers de l'entreprise, l'auditeur interne assure la conformité avec les lois et règlements, en détectant les irrégularités et renforçant les contrôles.
Compétences principales : Audit financier, contrôle interne.

Salaire de l'analyste en investissements en 2024

40 000 à 60 000 €/an
Cet analyste évalue des entreprises, projets, ou idées pour leur potentiel d'investissement, et guide les décisions des investisseurs grâce à l'analyse de données financières.
Compétences requises : Analyse d’investissement, recherche financière, gestion de portefeuilles.

Salaire du comptable en 2024

30 000 à 50 000 €/an
Le comptable gère et examine les documents financiers, assiste dans la préparation des déclarations fiscales, et conseille sur les stratégies fiscales et budgétaires.
Atouts : Préparation d'états financiers, conformité comptable.

Salaire du Risk Manager en 2024

60 000 à 100 000 €/an
Il identifie et évalue les risques financiers, minimisant ces risques et protégeant l'entreprise par l'élaboration de stratégies pour les incertitudes du marché.
Compétences clés : Gestion des risques financiers, analyse des risques.

Salaire de l'analyste crédit en 2024

35 000 à 55 000 €/an
Ce rôle consiste à évaluer la solvabilité des entreprises ou des particuliers pour des prêts, une expertise cruciale pour les prêteurs et investisseurs.
Compétences nécessaires : Analyse financière, gestion du crédit.

Salaire de l'agent de change en 2024

35 000 à 60 000 €/an
Il achète et vend des valeurs mobilières pour ses clients.
Compétences requises : Négociation d’instruments financiers, connaissance des marchés boursiers

Salaire du courtier en prêts en 2024

30 000 à 50 000 €/an
Le courtier facilite l'accès au financement, aidant les clients à trouver les meilleures offres de prêt ou hypothèques.
Compétences clés : Intermédiation financière, connaissance des produits de prêt, évaluation des risques de crédit.

Salaire de l'analyste quantitatif en 2024

60 000 à 120 000 €/an
Utilisant des méthodes mathématiques et statistiques, l'analyste quantitatif modélise et prédit les comportements des marchés financiers, essentiels pour des décisions basées sur les données.
Compétences à développer : Analyse de données quantitatives, connaissance des marchés financiers.

Salaire de l'inspecteur des finances en 2024

50 000 à 70 000 €/an
Travaillant pour le gouvernement, l'inspecteur des finances surveille et réglemente les institutions financières, veillant au respect des lois financières et enquêtant sur les activités suspectes.
Compétences nécessaires : Audit gouvernemental, conformité fiscale, gestion publique.

Salaire du gestionnaire de fonds en 2024

50 000 à 100 000 €/an
Responsable des décisions d'investissement pour des fonds d'investissement ou des fonds de pension, il vise à maximiser les rendements pour les investisseurs.
Compétences nécessaires : Gestion de portefeuille, analyse des investissements, relations avec les investisseurs.

Salaire de l'économiste en 2024

40 000 à 80 000 €/an
L'économiste étudie et prédit les tendances économiques et les problèmes financiers, éclairant les décideurs et investisseurs sur les perspectives économiques.
Compétences essentielles : Analyse économique.

Salaire du trésorier d'entreprise en 2024

60 000 à 100 000 €/an
Le trésorier d'entreprise gère les liquidités et les risques financiers, assurant la stabilité financière de l'entreprise et maximisant les rendements de trésorerie.
Compétences à avoir : Gestion de la trésorerie et des liquidités.

Salaire de l'analyste boursier en 2024

45 000 à 70 000 €/an
L'analyste boursier évalue les tendances du marché, les actions des entreprises, et conseille sur les transactions d'achat ou de vente, ses analyses influençant fortement les décisions des investisseurs.
Compétences requises : Analyse des titres, recherche financière, recommandations d’investissement.

Salaire du fiscaliste en 2024

40 000 à 70 000 €/an
Le fiscaliste assiste les clients dans la navigation des lois fiscales complexes pour minimiser leur charge fiscale.
Atouts : Connaissance approfondie du code fiscal.

Quelle formation suivre pour exceller dans un métier bien payé en finance gestion ?

Atteindre des postes clés dans le domaine financier nécessite généralement un niveau d'éducation supérieur, souvent au-delà d'un bac+5. Les carrières en finance demandent une compréhension approfondie des marchés et une maîtrise des réglementations en perpétuelle évolution, ainsi que des stratégies financières, toutes acquises via des formations spécialisées. Un intérêt prononcé pour les chiffres est essentiel, quel que soit le parcours choisi.

Parmi les qualités personnelles les plus valorisées, on retrouve :

  • La gestion du stress
  • Une organisation rigoureuse

Les défis importants et les délais serrés pourraient être monnaie courante dans votre futur métier, d'où l'importance d'une motivation soutenue.

Selon la carrière visée en finance, plusieurs voies s'ouvrent à vous. Bien que les écoles de commerce, telles que l'EMD, école de management à Marseille, soient prisées par les employeurs, elles ne sont pas les seules voies menant à une carrière en finance. Un diplôme de niveau bac+5, spécialisé dans le domaine financier, tel que le mastère professionnel en finance gestion de l'EMD, la formation finance Marseille par excellence, peut vous doter des compétences requises.

Pour y parvenir, envisagez d'abord un Bachelor en finance ou un autre diplôme de niveau bac+3 dans un domaine pertinent pour votre projet professionnel :

  • Commerce
  • Comptabilité
  • Finance
  • Économie et ingénierie
  • Gestion
  • Analyse financière
  • ou un diplôme bac+3 plus généraliste comme le bachelor en business management de l'EMD.

Quels sont les métiers d’avenir en finance ?

Le domaine de la finance évolue rapidement, largement influencé par l'émergence des technologies financières, ou "fintech". Cette révolution numérique entraîne l'automatisation des processus, simplifie les transactions et introduit des méthodes innovantes de gestion. En réponse à ces changements, les métiers financiers s'alignent sur la transformation digitale des entreprises, mettant en valeur des profils alliant finance et technologies de l'information, à l'instar des Data Analyst.

Parallèlement, les professionnels aux compétences variées et étendues sont de plus en plus prisés. C'est le cas, par exemple, du FP&A Manager (Financial Planning & Analysis), qui combine expertise financière et compétences analytiques.

De plus, l'avenir semble prometteur pour les experts en finance durable. Les domaines de l'investissement responsable, de la finance solidaire, de la finance verte et de la finance à impact constituent des secteurs en pleine expansion, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités professionnelles dans un monde de plus en plus soucieux de l'environnement et de l'éthique.

Ainsi, le secteur de la finance, avec ses divers métiers et débouchés, est un domaine dynamique et en constante évolution, offrant d'excellentes perspectives professionnelles et financières. Les études en finance, telles que le mastère professionnel en finance et gestion de l'EMD Business School, préparent les étudiants à exceller dans des carrières variées, des postes de direction en entreprise aux rôles spécialisés dans les marchés financiers. Avec l'essor de la finance durable et de la technologie financière, de nouveaux horizons de carrière s'ouvrent, promettant un avenir riche en possibilités pour ceux qui aspirent à combiner expertise financière, innovation et engagement éthique. Les diplômés de ce programme sont donc parfaitement positionnés pour s'adapter et prospérer dans le paysage financier qui offre des salaires plus élevés que la moyenne.

Sources : 

https://laviedesidees.fr/La-finance-facteur-d-inegalites

https://www.roberthalf.fr/fiche-metier/directeur-administratif-financier

Plus d'actualités de l'EMD

Pour nous, le management n’est pas une pure technique. Il requiert les vertus de l’esprit et du caractère. Le rôle spécifique de l’anthropologie est d’ouvrir l’esprit à la richesse de la condition humaine. Pour permettre à chacun de voir ce qu’il ne voit pas encore, à cause des multiples filtres que la culture ambiante interpose entre lui et la réalité.
En décembre 2021, l’EMD Business School a obtenu la certification Qualiopi. Cette certification a pour objectif d’attester de la qualité du processus mis en œuvre par les organismes de formation. Son obtention est un gage de sérieux et de qualité de la formation dispensée par ces organismes.
Pourquoi faire des études en marketing ?
Le marketing représente un pilier essentiel de toute activité commerciale, requérant l'analyse minutieuse des stratégies et de la compréhension client afin de stimuler les bénéfices. Les professionnels du marketing jouent donc un rôle crucial en utilisant des données diverses pour guider des décisions business éclairées. De nombreuses entreprises, opérant dans des secteurs variés, font ainsi appel à des experts en marketing pour accroître la visibilité de leur marque, stimuler leurs ventes ou encore prendre des décisions stratégiques. Découvrez dans cet article, de l’EMD Business School, les principales raisons pour lesquelles entreprendre des études en marketing peut grandement contribuer à l'évolution […]
L’EMD-École de management, à Marseille, forme les managers de demain dans l’esprit de servir la société. Voici cinq bonnes raisons de choisir cette école de commerce pas comme les autres.