Combien coûte une école de commerce ?

L’accès à une école de commerce nécessite une préparation minutieuse, tant sur le plan académique que pour le choix de la spécialisation et la réussite aux concours. Cependant, un aspect crucial à ne pas négliger est le coût de ces études. Contrairement à l’université publique, où l’accès est relativement ouvert, les écoles de commerce imposent souvent des frais de scolarité élevés. Il est donc primordial d’établir un budget d’études précis en amont de l’inscription afin d’éviter toute surprise désagréable pouvant affecter la stabilité financière de la famille. Voici un guide pour comprendre le coût d’une école de commerce et explorer les différentes options de financement disponibles pour vos études.

Combien coûte une école de commerce ?

Quel est le coût des frais de scolarité en école de commerce ?

Les écoles de commerce se classent parmi les institutions d’enseignement supérieur affichant les tarifs les plus élevés. Selon le prestige de l’école et le niveau de la formation proposée, les frais de scolarité en école de commerce varient généralement entre 7.000 et 20.000 euros par année académique.

Toutefois, il est à noter que seules quelques-unes des écoles les plus réputées en France exigent une contribution annuelle supérieure à 15.000 euros. La plupart des écoles fixent néanmoins leur prix autour de 10.000 à 12.000 euros par année scolaire. Lorsqu’on cumule les coûts pour la durée totale des études, le montant s’élève approximativement à 30.000 euros pour un bachelor de trois ans et peut atteindre jusqu’à 50.000 euros pour un programme complet de grande école sur cinq ans. De quoi réfléchir avant même de se demander comment intégrer une école de commerce.

Ces montants considérables tendent à limiter l’accès à ces établissements aux étudiants venant de familles aisées, les ménages aux revenus plus modestes ayant souvent des difficultés à mobiliser une telle somme pour l’éducation supérieure de leurs enfants. Malgré l’investissement financier important, une grande partie des diplômés considère que cet investissement s’avère rentable sur le long terme, notamment grâce à l’accès à des postes de haut niveau assortis de salaires correspondant à leurs aspirations.

Il est important de souligner que l’EMD, école de commerce à Marseille, s’engage en faveur de l’inclusivité, proposant des frais de scolarité ajustés selon les revenus des familles, afin de rendre les études accessibles à tous.

Les frais annexes au coût de l’école de commerce

Au-delà des frais de scolarité, d’autres dépenses doivent être envisagées pour financer intégralement les études. Pour les étudiants devant déménager pour se rapprocher de leur école, il est crucial d’inclure le coût du logement, que ce soit en résidence universitaire ou en colocation, ainsi que les dépenses de transport pour les trajets quotidiens vers l’établissement et les retours périodiques à domicile. L’acquisition d’équipements informatiques, notamment d’un ordinateur, s’avère également indispensable pour la réalisation des projets étudiants.

Par ailleurs, les écoles de commerce mettent un point d’honneur sur l’importance des expériences internationales et des échanges académiques. Bien que ces opportunités enrichissent l’apprentissage des langues et favorisent les carrières à dimension internationale, elles doivent être considérées dans le budget global des études.

L’obligation de passer un ou plusieurs semestres à l’étranger soulève la question du financement de ces périodes : billets d’avion, logement et dépenses courantes à l’étranger sont généralement à la charge de l’étudiant. Le type de séjour, stage ou échange universitaire, peut influencer les modalités de prise en charge financière. Il est donc essentiel de planifier soigneusement ces aspects pour éviter toute surprise budgétaire.

École de commerce : un investissement sur le futur

Les écoles de commerce représentent un investissement stratégique pour l’avenir, attirant un nombre croissant d’étudiants post-bac ou issus de classes préparatoires, malgré des frais de scolarité conséquents. Voici pourquoi cette voie séduit tant.

Des perspectives de carrière diversifiées

L’enseignement offert par les écoles de commerce se distingue par sa polyvalence, permettant aux étudiants d’aborder une multitude de secteurs (marketing, finance, communication, etc.) avant de se spécialiser, ce qui élargit considérablement leurs opportunités professionnelles.

Une dimension internationale affirmée

Les programmes d’échange et les doubles diplômes avec des universités partenaires à l’international enrichissent le parcours des étudiants, faisant de l’internationalisation un atout majeur de leur profil professionnel.

Une insertion professionnelle efficace

Les diplômés des écoles de commerce bénéficient d’un taux d’emploi élevé immédiatement après l’obtention de leur diplôme, grâce à la notoriété et aux partenariats solides de ces institutions avec le monde de l’entreprise.

Accès à un réseau influent

Rejoindre une grande école de commerce, c’est aussi s’intégrer à un réseau d’Alumni influents, qui constitue un levier important pour le développement professionnel et personnel des étudiants et des diplômés.

Un tremplin pour l’entrepreneuriat

Les écoles de commerce encouragent l’entrepreneuriat à travers des incubateurs présents sur les campus, offrant soutien et conseils aux étudiants désireux de lancer leur propre entreprise, témoignant de l’importance accordée à l’innovation et à la création d’entreprise dans ces établissements.

Si vous voulez approfondir le sujet et découvrir les raisons de rejoindre une business school, n’hésitez pas à consulter notre article sur Pourquoi faire une école de commerce.

Comment limiter le coût d’une école de commerce ?

Explorer les aides financières accessibles

Afin de diversifier le profil socio-économique de leurs étudiants, les écoles de commerce proposent diverses solutions financières, telles que le paiement échelonné des frais de scolarité sans intérêts ou des prêts étudiants à conditions avantageuses, négociés avec des banques partenaires. Certains de ces prêts peuvent bénéficier d’une garantie de l’État, éliminant ainsi le besoin de caution personnelle. Les stages, intégrés dans le parcours académique, représentent une opportunité pour les étudiants de contribuer financièrement à leurs études, bien que l’indemnisation soit souvent inférieure au salaire minimum.

Opter pour une formation en alternance afin d’être rémunéré pendant ses études

L’alternance s’avère être une stratégie efficace pour atténuer la charge financière des frais de scolarité. Cette modalité pédagogique, disponible dans de nombreuses écoles de commerce, permet aux étudiants de signer un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage avec une entreprise, combinant ainsi théorie académique et pratique professionnelle.

Les écoles accompagnent leurs étudiants dans cette démarche, offrant un soutien pour la rédaction des lettres de motivation et la recherche de contrats d’alternance adaptés. Cette voie permet non seulement de financer ses études mais aussi d’obtenir le même diplôme que les étudiants suivant un parcours traditionnel, enrichi par une expérience professionnelle significative.

En conclusion, bien que le prix d’une école de commerce puisse représenter un investissement conséquent pour les étudiants et leurs familles, cela constitue un placement stratégique dans l’avenir professionnel des jeunes diplômés. Avec des taux d’insertion professionnelle élevés, une ouverture internationale prononcée, et des perspectives de carrières diversifiées et rémunératrices, les écoles de commerce offrent une valeur ajoutée incontestable. De plus, les différentes options de financement, telles que les aides financières, les prêts étudiants, et surtout l’alternance, rendent ces études accessibles à un plus large éventail d’étudiants, démocratisant l’accès à une éducation de qualité supérieure. Ainsi, malgré l’aspect financier non négligeable, les bénéfices à long terme d’une formation en école de commerce justifient l’investissement initial, ouvrant la porte à des carrières enrichissantes et à des opportunités professionnelles à l’échelle mondiale.

Source : 

https://start.lesechos.fr/apprendre/universites-ecoles/ecoles-de-commerce-hausse-spectaculaire-des-frais-de-scolarite-1973113

Plus d'actualités de l'EMD

les métiers et débouchés du marketing

Le marketing s’érige en tant que stratégie essentielle au sein des diverses méthodes de vente disponibles. Intégré à une stratégie commerciale préalable au lancement de produits ou de services, il mobilise une multitude de compétences telles que la publicité, le marketing de contenu, l’analyse statistique, le webmarketing, et bien d’autres. Ces compétences constituent les éléments cruciaux permettant une commercialisation optimale. Les métiers du marketing connaissent actuellement une demande croissante. Cependant, une préparation éclairée implique une identification préalable des débouchés en marketing qui pourraient susciter votre intérêt. En quoi consiste le marketing ? Le marketing, de nos jours, occupe une place […]

À l’EMD on ne plaisante pas avec l’éthique et l’humain. L’école a été créée par des chefs d’entreprise désireux de former une nouvelle génération de responsables pour faire évoluer le monde des affaires. Fondamentaux en sciences de gestion et management, large culture générale et approfondissement de la réflexion éthique forment le triptyque de l’EMD comme nous l’explique son ancien Directeur Xavier Palou.

L’EMD, aujourd’hui, est à un tournant. Ses dirigeants fondateurs – les chefs d’entreprises Jacques de Chateauvieux et Xavier Palou – nous ont passé le relais. Cette nouvelle direction arrive dans un contexte de croissance pour l’EMD, qui en 17 ans, a dépassé le cap des 500 étudiants. Elle s’inscrit à la fois dans une continuité et dans une nouvelle dynamique pour affronter de nouveaux défis. Et notamment atteindre le millier d’élèves, dans quelques années.

Celui-ci s’apprête à monter à la tribune pour haranguer le peuple. Le sage le retient par la manche, l’interroge, le presse : non pour le dissuader de guigner le pouvoir, mais pour l’amener à comprendre ce dont il a vraiment besoin pour l’exercer. La réponse tient en un mot : l’excellence de l’âme, c’est-à-dire la vertu.