Comment intégrer une école de commerce ?

Les écoles de commerce et de management séduisent un grand nombre d’étudiants chaque année, grâce à leur offre de programmes de formation variés, des opportunités de carrière étendues et un réseau professionnel vaste. Si vous aspirez à une carrière dans les secteurs de la vente, de la finance, du marketing ou encore du management, apprenez comment accéder à une école de commerce pour concrétiser vos ambitions.

comment intégrer une école de commerce ?

Quels parcours en école de commerce ?

Les écoles de commerce, également connues sous le nom de business school, sont des institutions d’enseignement supérieur offrant un éventail de formations destinées aux étudiants. Ces parcours variés préparent aux carrières dans plusieurs secteurs, notamment :

  • Management
  • Marketing
  • Vente et distribution
  • Gestion
  • Finance
  • Ressources humaines
  • Communication

Si vous vous demandez pourquoi faire une école de commerce, sachez que l’un des principaux avantages des écoles de management réside dans leur capacité à proposer des programmes adaptés à une large gamme de profils étudiants. Que ce soit pour suivre des études de courte ou de longue durée, en France ou à l’international, les business school offrent des options flexibles.

Elles sont ouvertes aux nouveaux bacheliers ainsi qu’aux étudiants ayant déjà entamé un parcours dans l’enseignement supérieur (bac+2, bac+3, etc.). Il est aussi envisageable d’intégrer une école de commerce via l’alternance, combinant ainsi les périodes de cours théoriques et les expériences en entreprise. Cette approche permet aux étudiants d’acquérir une expérience professionnelle précieuse, les distinguant sur le marché du travail. Découvrons ensemble comment accéder à une école de commerce à Marseille ou ailleurs.

Intégrer une école de commerce

Les écoles de commerce visent principalement les diplômés du baccalauréat général, particulièrement ceux ayant choisi des spécialités telles que les mathématiques, les sciences économiques et sociales (SES), l’anglais, ou la humanités, littérature et philosophie (HLP). Les élèves provenant de filières technologiques, notamment STMG, peuvent également prétendre à l’admission dans certaines écoles de commerce, selon des critères spécifiques. Ces institutions sont idéales pour ceux aspirant à occuper des postes de direction dans une variété de secteurs tels que la finance, le commerce international, le marketing ou le conseil, offrant une formation de portée internationale et une immersion précoce dans le monde professionnel

Les modalités d’admission en école de commerce

Pour accéder à une école de commerce, plusieurs voies s’offrent à vous, notamment :

  • Rejoindre directement une école de commerce après l’obtention du baccalauréat ;
  • Accéder à une école de commerce suite à une classe préparatoire (prépa) ;
  • S’inscrire dans une école de commerce après avoir suivi un cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles (CUPGE) ;
  • Entrer dans une école de commerce via les admissions parallèles pour ceux ayant déjà un parcours académique ou professionnel.

Intégrer une école de commerce post-bac

L’accès à une école de commerce immédiatement après le baccalauréat est réalisable grâce à la participation à des concours d’entrée spécifiques. Parmi les plus reconnus figurent le concours Sesame, le concours PASS, et le concours Accès.

Certaines écoles de commerce proposent leur propre concours d’entrée, comme c’est le cas à l’EMD, qui offre la possibilité d’intégrer l’école de commerce Marseille directement post-bac, indépendamment de la filière d’origine ou des spécialisations choisies. Pour plus de détails sur la procédure de candidature à l’EMD, consultez la page “Comment postuler à l’EMD ?

Intégrer une école de commerce après une prépa

La classe préparatoire, souvent abrégée en « prépa », constitue un cursus post-baccalauréat conçu pour préparer les nouveaux bacheliers à l’admission dans une Grande École. La sélection des candidats à une classe prépa se base sur l’examen approfondi de leur dossier scolaire. Pour les aspirants aux classes préparatoires commerciales, trois orientations sont proposées :

  • L’orientation scientifique, destinée aux titulaires de l’ancien Bac S ou des étudiants ayant opté pour les spécialités Mathématiques, SVT ou encore Physique-Chimie par exemple.
  • L’orientation technologique, conçue pour les anciens diplômés du Bac STMG ou les bacheliers ayant choisi des spécialités comme NSI, ou SI
  • L’orientation économique, adaptée aux détenteurs de l’ancien Bac ES ou aux étudiants ayant pris comme spécialité SES ou HLP par exemple.

Les étudiants entrant en classe préparatoire doivent faire preuve d’une grande rigueur, la formation s’étalant sur deux ans. Certaines prépas offrent la possibilité de redoubler la seconde année, voire de la tripler, afin d’optimiser les chances de succès aux concours d’entrée des Grandes Écoles.

Les classes préparatoires commerciales affichent un volume horaire conséquent et un programme exigeant, incluant des enseignements généraux et spécialisés tels que :

  • Mathématiques ;
  • Économie ;
  • Droit ;
  • Langue vivante 1 ;
  • Langue vivante 2 ;
  • Management et gestion ;
  • Français ;
  • Informatique.

Il convient de noter que pour certaines Grandes Écoles, avoir suivi une classe préparatoire constitue un prérequis essentiel à l’admission, mais ce sont, en théorie, les écoles les plus onéreuses, comme vous pouvez le découvrir en consultant notre article sur « Combien coûte une école de commerce ?« 

Intégrer une école de commerce par les admissions parallèles

Il est tout à fait possible de rejoindre l’école de commerce de votre choix sans passer par une classe préparatoire, grâce aux admissions parallèles. Cette voie alternative implique de suivre un parcours académique initial menant à l’obtention d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence. Armé de ce diplôme, vous pouvez ensuite concourir pour une admission dans l’école ciblée. Trois principales voies d’admission parallèle sont disponibles :

  • L’admission sur titre ou AST, qui reconnaît directement votre niveau d’études ;
  • Le concours Passerelle, spécifiquement conçu pour les admissions parallèles ;
  • Le concours Tremplin, une autre option pour intégrer une école de commerce.

En outre, Parcoursup offre également une passerelle vers les écoles de commerce. Bien que cette option soit généralement moins flexible que l’admission directe proposée par des écoles comme l’EMD, elle reste une alternative viable.

Les formations Parcoursup pour intégrer une école de commerce

Les écoles de commerce post-Bac sur Parcoursup

Trois principaux formats de formation sont proposés par les écoles de commerce pour les étudiants directement après leur baccalauréat :

  • Formations de 3 ans : plus de 70 programmes de bachelors, reconnus par l’État, sont disponibles immédiatement après le lycée, conduisant à l’obtention d’un grade de Licence.
  • Formations de 4 ans : une sélection de BBA (Bachelor in Business Administration) offre également le grade de Licence.
  • Formations de 5 ans : environ 30 programmes de Grande École mènent au grade de Master.

L’admission dans ces programmes nécessite la réussite aux concours post-Bac, organisés en fin de Terminale. Ces formations effectuent leurs sélections soit de manière indépendante, soit par le biais de concours mutualisés entre plusieurs institutions.

Il est important de souligner le caractère sélectif de ces écoles de commerce. Les épreuves écrites se tiennent généralement en avril, parfois suivies d’épreuves orales en mai. Bien que le contenu des épreuves varie d’un concours à l’autre, des disciplines telles que les mathématiques, les langues vivantes et l’analyse documentaire figurent couramment au programme. Il est donc crucial de maintenir un niveau élevé dans ces matières et de développer de solides compétences en rédaction.

La procédure Parcoursup pour rejoindre une école de commerce

Formulation des vœux

Le principe

  • Capacité de choix : vous avez la possibilité d’exprimer jusqu’à 10 vœux en tant qu’étudiant et 10 supplémentaires en tant qu’apprenti, avec un total de 20 sous-vœux pour l’ensemble.
  • Période de saisie : les vœux doivent être saisis sur Parcoursup typiquement de janvier à mars chaque année.

Voeux multiples

  • Concours communs : opter pour un concours commun d’écoles de commerce compte comme un vœu multiple, ce qui augmente vos chances en permettant de postuler à plusieurs écoles via un seul vœu. Les sous-vœux associés à ces concours sont illimités et ne sont pas inclus dans le calcul des 20 sous-vœux maximaux.
  • Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) : choisir une CPGE constitue également un vœu multiple, mais avec une limite de 10 sous-vœux spécifiques à cette filière, comptabilisés dans le plafond des 20 sous-vœux.

Confirmation des vœux

  • Date limite : la confirmation de tous les vœux doit généralement se faire début avril (vérifiez la date exacte pour l’année concernée).
  • Dernières modifications : jusqu’à cette date, il est possible de modifier ou d’annuler vos vœux. Passé ce délai, aucune modification n’est possible.
  • Finalisation du dossier : pour confirmer définitivement vos vœux, vous devez compléter votre dossier avec toutes les pièces justificatives requises.

Phase d’admission

  • Période d’admission : en juin et juillet, vous recevrez des propositions d’admission selon vos préférences et les décisions des établissements.
  • Réponses possibles : les établissements peuvent répondre par « Oui », « Oui si » ou « Non ».
  • Phase complémentaire : si vous n’avez reçu aucune proposition, une phase complémentaire débute fin juin, vous permettant de formuler de nouveaux vœux. La commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) peut également vous aider à trouver une formation adaptée à votre profil et vos souhaits.

Les étapes à suivre pour intégrer une école de commerce

Si vous envisagez de poursuivre vos études dans une école supérieure de commerce dans le domaine de votre choix, voici les étapes recommandées pour y parvenir.

Entrez en contact avec l’école de commerce

Initiez votre démarche en prenant contact avec une école de commerce offrant des formations dans le domaine qui vous intéresse. Cet échange initial, souvent réalisé par téléphone, vous offre l’opportunité de vous informer sur les spécificités de l’école, les programmes proposés et l’équipe pédagogique. Réciproquement, cela permet à l’école de mieux comprendre votre profil, vos motivations et vos aspirations.

Suite à cette conversation, le service des admissions vous enverra par courriel les informations nécessaires pour postuler, incluant le dossier de candidature ainsi que les détails du programme et du calendrier des cours.

Participez aux journées portes ouvertes (JPO)

Les Journées Portes Ouvertes constituent un moment privilégié pour explorer l’école de commerce de l’intérieur. Ces événements sont cruciaux pour se faire une idée de la vie étudiante sur place, vous permettant de dialoguer directement avec les étudiants actuels et les enseignants. Vous pouvez retrouver les prochaines JPO de l’EMD sur la page des événements.

Soumettez votre dossier de candidature

Le moment venu, envoyez votre dossier de candidature complet à l’école et réglez les frais de dossier associés. Il est important de souligner que les candidatures incomplètes sont systématiquement écartées. Après réception et examen des dossiers, le service des admissions informe généralement les candidats de l’issue du processus par email. Le temps de réponse varie selon les établissements, il est donc conseillé de se renseigner sur les délais auprès de l’administration de l’école.

Les profils recherchés par les écoles de commerce

Les écoles de commerce, qu’elles soient privées ou publiques, ont la réputation d’être sélectives, ne retenant que les candidats répondant à des critères précis.

Les qualités requises pour entrer en école de commerce

L’admission dans une école de commerce exige en premier lieu une résilience exceptionnelle. Les études y sont intensives et les programmes exigeants, nécessitant une motivation inébranlable. Ces établissements valorisent particulièrement les candidats dotés d’excellentes compétences relationnelles, les « soft skills » étant essentiels tant dans le parcours académique que professionnel. Pour vous préparer, il est crucial de :

  • Cultiver votre capacité d’écoute ;
  • Exercer vos compétences pédagogiques ;
  • Faire preuve d’empathie ;
  • Apprendre à gérer efficacement le stress ;
  • Privilégier le travail d’équipe et la collaboration ;
  • Développer un esprit critique ;
  • Maîtriser l’art de la négociation et posséder un talent pour persuader.

La réussite dans ces cursus exige également une organisation méthodique, avec une capacité à établir des priorités claires. La curiosité est un atout précieux, particulièrement dans les premières années où l’enseignement couvre un large spectre de disciplines, du droit aux mathématiques en passant par l’anglais. Une veille constante de l’actualité est recommandée. Les écoles de commerce cherchent des étudiants ayant d’excellentes capacités d’analyse et de synthèse.

Diplômes favorisant l’admission en école de commerce

Les écoles de commerce supérieures accueillent majoritairement des bacheliers scientifiques (S), économiques (ES) et technologiques (STMG). Les diplômés de filières littéraires ont aussi leur place dans ces établissements.

Comme mentionné précédemment, l’inscription en classe préparatoire est souvent un passage obligé pour se préparer aux concours d’admission, surtout pour les bacheliers littéraires. Pour ces derniers, une prépa littéraire est vivement recommandée, avec une préférence pour la prépa A/L bien que la prépa B/L soit également envisageable.

En conclusion, l’admission à une école de commerce constitue une étape décisive pour ceux qui aspirent à une carrière dans les domaines du commerce, de la gestion, de la finance, ou encore du marketing. Fortes d’une sélection rigoureuse, ces institutions recherchent des candidats non seulement dotés de solides bases académiques mais aussi de qualités humaines et professionnelles remarquables. La détermination, l’esprit d’équipe, la gestion du stress, et une curiosité intellectuelle sont autant de traits de caractère que les écoles de commerce valorisent. De plus, le choix du parcours académique préalable, qu’il s’agisse d’un baccalauréat général, technologique, ou encore d’une classe préparatoire, doit être mûrement réfléchi pour correspondre aux exigences spécifiques de ces prestigieuses écoles. En définitive, l’intégration dans une école de commerce est le fruit d’une préparation rigoureuse, tant sur le plan personnel que scolaire, ouvrant les portes à un monde de possibilités professionnelles.

Source : 

https://www.onisep.fr/formation/les-principaux-domaines-de-formation/les-ecoles-de-commerce/integrer-une-ecole-de-commerce

Plus d'actualités de l'EMD

Les avantages d'une école de commerce hors Parcoursup

Au cours de leur année de terminale, la plupart des élèves se trouvent confrontés au défi de naviguer sur Parcoursup afin de poursuivre leurs études supérieures. Cette période est souvent source de stress pour bon nombre d’entre eux, entre l’inquiétude de ne pas maîtriser le système Parcoursup, la peur de manquer les échéances importantes ou encore le risque de ne voir aucun de leurs vœux acceptés. Cependant, il existe une alternative pour éviter cette pression : postuler à des programmes qui ne passent pas par Parcoursup. En effet, certaines formations et écoles, souhaitant maintenir leur autonomie, ont mis en place […]

À l’EMD, le développement intégral de chaque étudiant est au cœur du projet pédagogique. C’est pourquoi, la matière “Personal Branding” est dispensée dès la première année. Isabelle Mégret-Renner nous présente cette matière qu’elle enseigne depuis 8 ans à l’EMD et partage une application concrète de ce cours, le défi.

Celui-ci s’apprête à monter à la tribune pour haranguer le peuple. Le sage le retient par la manche, l’interroge, le presse : non pour le dissuader de guigner le pouvoir, mais pour l’amener à comprendre ce dont il a vraiment besoin pour l’exercer. La réponse tient en un mot : l’excellence de l’âme, c’est-à-dire la vertu.

Outre-Atlantique, la mode est à la création de nouveaux jobs pour susciter le changement dans l’entreprise. Que nous dit le Chief Philosophy Officer de l’époque ? CHANGER LE LOGICIEL DE L’ENTREPRISE Consommation désabusée, alerte écologique inédite, remise en cause d’une certaine culture du travail… Les entreprises peinent à convaincre les clients (de rester fidèles) et les talents (de les rejoindre). Après la grande « fête » des Trente glorieuses, suivie d’un after musclé d’accélération technologique (qui est aussi une accélération sociale), le fameux « toujours plus » a la gueule de bois. Clients et employés (nous sommes les deux à la fois) partagent une même question : quelle est la finalité […]