Frais de l’alternance : qui paye la formation de l’étudiant ?

La formation en alternance rencontre un succès grandissant en France. Rien qu’en apprentissage, le ministère du Travail a enregistré pas moins de 837 000 contrats signés dans les entreprises privées et publiques en 2022, avec une augmentation de 14 % par rapport à 2021.*

Cependant, le financement des frais d’alternance reste relativement méconnu auprès des jeunes. Beaucoup d’entre eux pensent que certaines formations sont inaccessibles en raison des coûts élevés d’inscription et de fonctionnement. Pourtant, la majeure partie de ces frais de formation est prise en charge par l’entreprise employeuse.

Afin de clarifier la situation, l’EMD Marseille vous explique de plus près les frais auxquels l’étudiant en alternance peut être confronté et met en avant les dispositifs disponibles pour vous accompagner dans le financement de votre formation.

Des frais de formation à la charge de l’employeur

En tant qu’apprenti ou alternant en contrat professionnel, l’étudiant n’a pas à s’inquiéter des frais de scolarité car ils sont pris en charge. Cette solution permet à de nombreux jeunes, y compris ceux qui ne pourraient pas se le permettre autrement, d’accéder à l’enseignement sans se soucier des frais de l’alternance. En effet, une formation en alternance à Marseille peut parfois représenter un coût de plusieurs milliers d’euros.

Frais d'alternance, coût étudiant

Le financement des frais de l’alternance provient de l’OPCO (Opérateur de compétences) lié au futur employeur de l’étudiant. Chaque année, cet organisme collecte des taxes d’apprentissage obligatoires et des contributions à la formation professionnelle de la part des entreprises privées. C’est ce mécanisme qui permet aux étudiants de suivre leur formation sans avoir à supporter les frais de formation. Cependant, une partie des dépenses liées au matériel nécessaire à leur formation reste à leur charge…

Les frais qui restent à la charge de l’étudiant, hors frais de l’alternance

Les frais réels, que nous allons évoquer ci-dessous, englobent toutes les dépenses qui permettent à l’étudiant de suivre sa formation en alternance, donc les coûts liés au transport, au logement et à la nourriture. De nombreux étudiants doivent aussi parfois déménager, à des distances qui peuvent être considérables, pour poursuivre leur formation en alternance. Cependant, il existe des aides financières pour atténuer ces frais.

Frais de transport : quelles aides pour les étudiants en alternance ?

L’entreprise prend en charge une partie des frais de transport, comme pour n’importe quel employé. Quelle que soit la distance entre le domicile et les lieux de travail et de formation, l’employeur contribue à hauteur de la moitié des frais d’abonnement aux transports publics. En revanche, l’entreprise n’est pas tenue de participer aux frais de carburant si l’étudiant se déplace en voiture.

En parallèle, une partie des frais de déplacement liés au travail ou à la formation peut être prise en charge par le Conseil Régional, sachant que le montant des aides dépend des régions. De plus, la collectivité peut également participer aux dépenses liées à l’acquisition du matériel nécessaire à la formation.

Frais d’équipement : l’OPCO peut vous aider !

Par le biais du CFA, l’OPCO contribue aux frais d’équipement des apprentis, avec un forfait maximal de 500 euros par étudiant. Cela signifie que la majeure partie du coût des fournitures scolaires, tels qu’une mallette de cuisine ou même un ordinateur portable si vous voulez suivre par exemple le master business development alternance de l’EMD, peut être financée par l’OPCO affilié à l’entreprise.

Frais de restauration : entre tickets restaurants et cantine

Les alternants en apprentissage ou en contrat de professionnalisation bénéficient des mêmes avantages que les autres salariés de l’entreprise, y compris l’accès à la cantine d’entreprise ou aux tickets restaurant le cas échéant. Il est important de noter que l’étudiant en alternance participe à hauteur de 50 % de la valeur du ticket restaurant, ce qui est la norme pour les salariés. De plus, l’OPCO affilié à l’entreprise peut apporter une aide financière pour la restauration des étudiants, pouvant atteindre 3 € par repas au maximum.

Quelles aides pour le logement ?

Les étudiants en alternance peuvent bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL) s’ils remplissent les critères de ressources. Et si le CFA dispose d’un internat, l’étudiant peut recevoir une aide de 6 € par nuit de la part de l’OPCO affilié à l’entreprise.

A noter que les jeunes de moins de 30 ans peuvent également déposer une demande auprès d’Action Logement pour bénéficier de l’aide Mobili-Jeune. Cette subvention peut accorder jusqu’à 100 € par mois à l’étudiant pour faciliter l’accès au logement. La demande doit être déposée dans un délai maximal de 6 mois après le début de la formation.

Egalement intéressant, Action Logement propose l’aide Mobili-Pass aux étudiants qui déménagent dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, à condition que l’entreprise d’accueil emploie au moins 10 salariés. Il s’agit d’un prêt d’Action Logement destiné à soulager l’alternant des frais d’agence ou encore du paiement d’une chambre d’hôtel. Le montant de l’aide peut atteindre jusqu’à 3.500 €, en fonction de la zone géographique et du revenu fiscal de l’apprenti.

Enfin, le dispositif Visale aide également les jeunes de moins de 30 ans dans leur recherche de logement. Cette branche d’Action Logement délivre des prêts pour couvrir le dépôt de garantie exigé par le propriétaire, voire même peut se porter garant pour l’alternant. Il n’y a ni frais de dossier ni intérêts demandés par l’organisme.

A noter que tous ces avantages ne viennent pas remplacer le salaire puisque l’étudiant en alternance est un salarié à part entière de l’entreprise…

L’étudiant en alternance : un réel salarié

Au même titre que les autres employés de l’entreprise, l’étudiant en alternance perçoit une rémunération. Bien entendu, cette rémunération ne peut être comparée à celle des salariés les plus anciens et les plus expérimentés. Le salaire minimum est calculé en fonction d’un pourcentage du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) brut. Cependant, il peut être supérieur au SMIC si l’entreprise relève d’une convention collective ou d’une branche professionnelle spécifique.

Le salaire varie en fonction du type de contrat, de l’âge, des diplômes préparés et de l’année d’apprentissage. Il peut osciller entre 25 % et le SMIC brut. Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, le salaire est exempt de charges sociales, tant patronales que salariales. En revanche, en contrat de professionnalisation, des cotisations sociales sont dues, sauf pour les heures supplémentaires. De plus, l’alternant n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu, dans la limite maximale du SMIC. En réalité, l’étudiant peut même être éligible à la prime pour l’emploi, destinée aux travailleurs à faibles revenus.

Bien entendu, l’employeur a la possibilité de rémunérer l’étudiant en alternance au-dessus du SMIC et de lui octroyer des primes exceptionnelles. De plus, l’étudiant bénéficiera des avantages en vigueur au sein de l’entreprise, comme le 13e mois, les chèques vacances, les tickets restaurants, la participation de 50 % aux frais de transport ou encore l’accès à la mutuelle obligatoire… et ce n’est pas tout !

Quels sont les autres avantages financiers pour un étudiant en alternance ?

Ainsi, vous l’aurez compris, l’apprenti ou l’alternant sous contrat professionnel est considéré comme un salarié de l’entreprise. Cela comporte tous les avantages précédemment cités, mais cela implique également que certaines aides telles que les bourses d’études ou les allocations universitaires ne soient généralement plus accessibles. Cependant, divers dispositifs ont été mis en place pour compenser ces restrictions, en plus de la prise en charge des frais de l’alternance.

La carte étudiant des métiers

Également connue sous le nom de « carte d’apprenti », la carte étudiant des métiers offre aux jeunes en alternance des réductions et des tarifs préférentiels sur de nombreuses activités tout au long de leur formation. Que ce soit pour des événements culturels, des loisirs, des licences sportives, des services de transport ou de restauration, cette carte étudiant facilite l’accès à une vie sociale bien remplie. Pour obtenir la carte étudiant des métiers, il suffit d’en faire la demande chaque année auprès de l’organisme de formation.

De plus, les conseils régionaux proposent parfois des « chèques culture » permettant de visiter des musées ou d’assister à des spectacles, voire des « tickets sport » pour contribuer au financement d’une licence sportive.

Le financement du permis de conduire

Tout apprenti majeur a la possibilité de recevoir une aide de 500 € pour s’inscrire au permis de conduire. Cette aide peut être obtenue en passant par le CFA (centre de formation des apprentis) fréquenté par l’apprenti. Ce dernier peut déposer un dossier complet à tout moment, et ce, tout au long de la durée de son contrat d’apprentissage.

Ainsi, en conclusion, même si les frais d’alternance ne sont pas à la charge de l’étudiant, certains frais le demeurent. De nombreuses aides existent et ce statut « hybride », d’employé et d’étudiant a de nombreux avantages à faire valoir. Alors qu’attendez-vous pour venir suivre votre formation à l’EMD, école de commerce en alternance ? Et si vous êtes intéressés par le sujet, découvrez quels sont les coûts de l’alternance qui sont à la charge de l’employeur.

*Source :

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/chiffres-cles-apprentissage-2022.pdf

Plus d'actualités de l'EMD

Les avantages d'une école de commerce hors Parcoursup

Au cours de leur année de terminale, la plupart des élèves se trouvent confrontés au défi de naviguer sur Parcoursup afin de poursuivre leurs études supérieures. Cette période est souvent source de stress pour bon nombre d’entre eux, entre l’inquiétude de ne pas maîtriser le système Parcoursup, la peur de manquer les échéances importantes ou encore le risque de ne voir aucun de leurs vœux acceptés. Cependant, il existe une alternative pour éviter cette pression : postuler à des programmes qui ne passent pas par Parcoursup. En effet, certaines formations et écoles, souhaitant maintenir leur autonomie, ont mis en place […]

Quels sont les salaires dans la communication ?

Le choix d’une formation est étroitement lié à la considération du salaire potentiel dans la future carrière professionnelle. Lors de l’entrée sur le marché du travail, la connaissance de la valeur de sa formation et des rémunérations offertes devient cruciale. Parmi les filières les plus prisées, les études en communication occupent une place prépondérante. Les détenteurs d’un mastère en communication ont accès à une diversité de métiers attractifs et à de nombreuses opportunités. Alors, quelle rémunération peut espérer un jeune diplômé commençant l’un de ces parcours professionnels ? C’est le sujet sur lequel nous allons nous pencher dans cet article. […]

Celui-ci s’apprête à monter à la tribune pour haranguer le peuple. Le sage le retient par la manche, l’interroge, le presse : non pour le dissuader de guigner le pouvoir, mais pour l’amener à comprendre ce dont il a vraiment besoin pour l’exercer. La réponse tient en un mot : l’excellence de l’âme, c’est-à-dire la vertu.

classement EMD speak and act

C’est au tour de l’EMD d’être notée ! Mention ou rattrapages, découvrez les résultats de la certification Speak & Act et son classement école de commerce et management. L’EMD Business School, école de commerce à Marseille, a été labellisée “Best School Experience” et “Best Employer Experience” en 2023 par Speak & Act, un organisme de labellisation qui certifie les écoles offrant la meilleure expérience aux étudiants et aux recruteurs. Après un questionnaire anonyme et une étude, découvrez les très bons résultats qu’a obtenus l’EMD auprès de ses étudiants et des entreprises qui accueillent des étudiants de l’école. Speak and act […]